Le mardi 17 mai, nous avons organisé à Orcines, nos premiers ateliers participatifs des résiliences. Ce sont des espaces thématiques où nous permettons aux participants et aux adhérents du programme Transitions et Résiliences de s’informer, partager des expériences et se projeter vers des des horizons souhaitables. 

Pour cette première édition nous avons choisi de travailler sur les problématiques liées au cycle de l’eau.

Assurer un accès à l’eau potable, gérer le traitement des eaux usées, préserver la qualité des cours d’eau et des sols, c’est un équilibre essentiel et une responsabilité à la fois légale et citoyenne, portée par plusieurs acteurs dans le Puy-de-Dôme. L’organisation actuelle du cycle de l’eau et des déchets pèse sur la biodiversité et repose sur une utilisation intensive des ressources (énergie, infrastructures,…). Désormais, deux des neufs limites planétaires identifiées ont été dépassées à cause de la faible prise en compte du traitement des eaux usées. Elle est aussi menacée par l’amplification des catastrophes climatiques. Alors, pour rendre votre territoire plus résilient, comment et avec qui imaginer un nouveau cycle de l’eau ?

ÉTAPE 1 _ SE DONNER UN CADRE COMMUN

CONSTAT 1
Aujourd'hui le Stockholm Resilience Centre a montré que nous avons dépassé la 6e limite planétaire, celle du cycle de l'eau douce. C'est en réalité la situation de l'eau verte, celle présente dans les sols, qui est aujourd'hui préoccupante. Elle est déstabilisée, dans un monde où la pluviométrie est constante mais déréglée. Il pleut autant qu'avant, mais irrégulièrement. Les orages sont de plus en plus violents, ne permettent pas une infiltration de l'eau qui dévale les pentes et rince les sols. 
CONSTAT 2
Les enjeux liés à l'eau sont avant tout des enjeux de gestion et d'usages. 
Slide 3 Heading
Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor
Click Here
Previous
Next

ÉTAPE 2 _ ATELIERS

Cet atelier s’est déroulé en trois temps à travers trois supports, une carte sensible, un guide de positionnement et une cartographie participative des relations entre acteurs. L’enjeu de cet atelier était de travailler sur les relations qu’entretiennent les parties prenantes de l’atelier avec des problématiques liées à la gestion de la ressource eau. Cet exercice permettait à la fois de faire émerger les différents types de relations entretenues avec le sujet mais aussi de faire émerger différentes qualités de relations avec d’autres acteurs du territoire. 

Une carte sensible pour rendre compte de caractéristiques du territoire choisies et en lien avec la thématique à travailler. Utilisée ici comme un outil de traduction subjective, cette carte rend accessible le niveau d’information commun nécessaire à toutes les parties prenantes présentes.

Un graphe et ses questions guide, pour aider les acteurs à positionner leur organisation au regard des démarches de transitions et résilience à entreprendre, en passant par les points d’étapes de renoncements qui s’imposent. Se positionner aujourd’hui est nécessaire pour se projeter sur le chemin restant à parcourir.

Des personae incarnant les parties prenantes concernées (humaines et non-humaines), pour travailler à identifier la nature et la qualité des relations qui les lient aujourd’hui, et pourraient les relier demain. Co-construire ce réseau d’acteurs “en live” sur table fait aussi apparaître les points où nous devrions concentrer l’effort d’intermédiation.

ÉTAPE 3 _ TABLE RONDE

Quels enjeux pour une utilisation durable de l'eau ?

Cette soirée était animée par Enora Le Tortorec, étudiante  et en gestion des territoires et développement local (GTDL) à l’IADT et actuellement en stage à la Ferme de Sarliève chargée de mener un état des lieux de la qualité et du cycle de l’eau sur la plaine de Sarliève.

Cette table ronde était en présence de de Florent BRUN, ingénieur en aissainissement durable pour l’agglomération Loire Forez et Laurent Campos-Hugueney, maraîcher et porte parole du collectif Eau Bien Commun 63.

Ci-dessous, vous retrouverez l’intégralité de cette soirée. 

PHOTOS DE LA JOURNÉE